Nouvelle brasserie sur Topino : La Bertinchamps

Bière BertinchampsIl est des lieux forgeant l’imaginaire. La route pour y arriver dit déjà tout. On se croirait dans la tranchée d’Aremberg en plein Paris-Roubaix. Un chemin convexe fait de gros pavés et de flaques que même la voiture hésite à emprunter. Les champs limitent l’horizon hormis le bois, à droite. On braque à 90 degrés et on aperçoit la porte cochère. L’avancée intrigue car les bâtiments sont délabrés, certains sans toitures, d’autres prêts à s’effondrer. On ferait presque demi-tour !

Dans la cour, on se ravive, des châssis neufs, un bâtiment restauré, un escalier étincelant. Jean-Philippe Humblet, le fis du brasseur arrive. Le reste de la visite impressionne. Rien ne sent l’amateurisme. Ni le projet d’entreprise, ni le programme de restauration du site, ni l’équipe aux commandes : Papa, maman, la sœur et le frère.

La Bertinchamps, on ne l’a pas encore goûtée, mais on l’apprécie déjà. Déclinée en blonde et en triple, elle ne contient que 4 ingrédients : de l’eau, du houblon, du malt d’orge et de la levure. La ligne des étiquettes est pure et sobre. La bouteille aussi a sa particularité : une 50 cl. On se remémore alors nos voyages de jeunesse en Afrique où l’on nous servait de ces « cathédrales ».

On est conquis : tradition au dedans, modernité au dehors.

Reste à vous convaincre. Un incitant ? Les 10 premiers + le cinquantième à en commander avant le 4 novembre 20h recevront 1 verre.

Laisser un commentaire